Tout le monde est égal devant la loi… Même Léo.

Aujourd’hui, en parcourant mon fil de nouvelle Facebook, j’ai remarqué un article de journal de Ici Radio-Canada qui affirmait que Léo Boulet a été libéré sous caution ce matin. Je me suis rappelé vaguement avoir vu quelques individus faire mention de l’évènement qui a porté M. Boulet à être arrêté par les policiers. Curieux, j’ai fait une recherche sur les évènements et ce que j’ai lu me pousse à faire un billet pour mon blogue.
Pour les rares individus qui n’auraient pas eu vent de l’évènement, il faut savoir que Léo Boulet un propriétaire de dépanneur de Rouyn-Noranda âgé maintenant de 75 ans. Il est respecté et aimé par une grande partie de la population de Rouyn-Noranda. Cependant, le soir du mardi 20 janvier dernier, deux jeunes hommes sont entrés dans le dépanneur de M. Boulet dans l’intention de faire un vol. Ayant déjà été victime de nombreux vols au cours de sa carrière de propriétaire de dépanneur, M. Boulet avait une arme à feu chargé de dissimulée sous le comptoir. Il a donc utilisé son arme pour se défendre et a atteint l’un des deux suspects alors que l’autre a réussi à prendre la fuite. Cependant, après les évènements, M. Boulet a été arrêté et la Couronne porte un total de 6 chefs d’accusation contre lui. Quant au voleur, le fuyard a été arrêté alors que l’autre est actuellement dans un état critique, mais stable au centre hospitalier de Rouyn-Noranda. Selon les chefs d’accusation, le voleur aurait été atteint à la tête (« voies de faits graves contre Tom Plante, en le blessant, le mutilant et le défigurant »).

Ce qui m’intéresse ici n’est pas l’évènement en tant que tel, mais la réaction, surtout sur les réseaux sociaux, que l’arrestation a provoqués. Plusieurs individus se portent à la défense de M. Boulet, invoquant la légitime défense. Dans la majorité des cas, l’analyse de l’évènement est fort simple selon les personnes; Léo a bien fait, et les deux voleurs sont des mécréants. M. Boulet n’aurait aucune honte à avoir et doit être acquitté sur le champ. Cependant, la situation est plus complexe que cela, et ce à cause de 2 faits:
1- La Loi sur l’arrestation par des citoyens et la légitime défense repose sur l’utilisation de la force de façon raisonnable.

2- Il y a un principe dans le domaine juridique qui indique que nul ne peut ignorer la loi.

Dans le premier cas, dans le contexte où M. Boulet aurait été menacé à nouveau lors de l’évènement, un tir sur une partie non vitale des voleurs aurait été dans l’ordre du raisonnable (prendre note qu’il s’agit ici d’un exemple, et qu’au final il sera le rôle d’un juge de déterminer si l’acte est raisonnable ou non). Cependant, il est possible de douter que plusieurs coups de feu, dont au moins un à la tête, sur un individu qui auraient pu être sur le point de fuir (comme à fait le deuxième voleur) est déraisonnable. D’où la présence du chef d’accusation sur M. Boulet.

Dans le deuxième cas, le principe qui indique que nul ne peut ignorer la loi sous-entend qu’il n’est pas acceptable d’utiliser la non-connaissance d’une loi comme argumentaire pour se protéger. Or, dans cette situation, M. Boulet possédait une arme non réglementée, sans en avoir les permis. De plus, l’arme était déjà chargée et n’était pas dans un endroit fermé à clé. Ses quatre éléments enfreignent la loi sur le port d’arme.

Il faut donc admettre qu’il était impossible dans la situation que M. Boulet n’ait aucun chef d’accusation. Il est vrai que si les accusations sur M. Boulet pouvaient empêcher les voleurs de recevoir un procès, un questionnement pourrait être de mise. Cependant, la situation juridique présentement implique M. Boulet contre la couronne et les voleurs contre la couronne. Le jugement de l’un n’influencera pas le jugement de l’autre. Contrairement à ce que les médias nous présente, il est faux de toujours croire que la situation ne se sépare qu’en conflit entre bons et méchant. Dans plusieurs cas, la situation est beaucoup plus complexe et implique des nuances de gris.
Je veux préciser que je ne souhaite pas que M. Boulet soit coupable de la majorité de ses chefs d’accusation, et que j’espère que M. Boulet réussisse à surmonter cette épreuve douloureuse.

Finalement, je tiens à souligner le côté risible du mouvement « Je suis Léo ». Il n’y a aucun, mais bien aucun lien à faire entre les attentats de Charlie Hebdo, qui concerne la liberté d’expression, et les malheureux évènements de dépanneurs à Léo Boulet, qui concerne le droit de la légitime défense.
DamnedEchidna, Le Littérateur Médiatique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s